Rencontre avec le dressing solidaire en ligne

Rien à se mettre pour vos démarches professionnelles ? Le dressing solidaire en ligne est là !

Comment trouver la bonne tenue pour passer des entretiens, pour commencer un job ou une formation lorsqu’on n’a pas le budget ? Pour répondre à cette question que se posent certaines personnes accompagnées dans le cadre du dispositif « Logement d’abord » (LDA) d’Interlogement93, les équipes du service LDA ont organisé une rencontre avec « le dressing solidaire en ligne », une initiative originale lancée en 2019 par deux professionnelles de l’insertion.


Le dressing solidaire, ça fonctionne comment ?

La plateforme mise sur une solidarité « locale » et met en lien d’un côté des habitants qui souhaitent donner des vêtements et de l’autre côté des habitants qui ont besoin de vêtements pour leurs démarches liées à l’activité professionnelle. Une troisième partie est requise : un partenaire acteur de la solidarité, de l’insertion, ou du secteur associatif, en contact avec un public en difficulté, qui fera le premier lien entre le dressing solidaire et le chercheur. Pour le donateur, il suffit de se créer un compte et de mettre en ligne une photo et une description simple du vêtement. Pour le chercheur, la création de son propre compte permet de voir les articles disponibles et de faire des recherches affinées selon la catégorie (femme, homme, professionnel), le type de vêtement (robe, pantalon, chaussure, etc) et la taille, un peu à la manière du site Vinted. Une carte interactive permet de voir où l’article est situé géographiquement. Evidemment, l’inscription est gratuite des deux côtés.

Une participante sur le site du dressing solidaire.

Soigner son image

Avec sa double casquette « conseillère en insertion et conseillère en image diplômée», la co-fondatrice Marie Gaidier insiste auprès des participants : « lors d’un entretien, un recruteur recherche auprès du candidat des éléments pouvant le rassurer. En respectant le bon dress code pour le métier visé, en étant présentable, on laisse une première bonne impression qui joue dans la sélection. Pour le candidat, cela permet d’avoir confiance en soi et de se mettre déjà dans la peau du métier, cela aide ! ». L’intervenante a également prévu différents ateliers pour aller plus loin dans l’enrichissement de son image et son look : ateliers pour comprendre les codes vestimentaires des entreprises, pour connaître les teintes qui nous mettent en valeur ou pour identifier les vêtements qui nous vont. Pour connaître les différents ateliers et leurs dates, il faudra s’abonner à la newsletter du dressing solidaire ou les contacter en ligne.


Vecteur de lien social

Si la démarche débute en ligne, l’échange de main à main entre le donateur et le chercheur aboutit parfois à une authentique rencontre. Il arrive que certains donateurs prennent des nouvelles de la personne après son entretien, l’encourage ou propose d’autres dons utiles. Pour Madame D. cette plateforme tombe à pic : « Je viens de créer mon compte et en voulant jeter un coup d’œil aux vêtements disponibles, j’ai finalement réservé 3 articles ! Ça tombe pile au bon moment car j’ai plusieurs entretiens d’embauches dans les semaines à venir ! Je pense aussi m’inscrire en tant que donateur car j’ai plein d’habits dans lesquels je ne rentre plus et qui pourraient être utiles à quelqu’un d’autre qui n’a pas le budget. Je trouve qu’il y une dimension humaine très intéressante : je serais heureuse de dire « merci » en face de la personne qui me fait ce don ! ».


Pour plus d’information, visiter le site du dressing solidaire : dressingsolidaire.fr

Pour regarder la vidéo de présentation, cliquez ici <=

Pour devenir partenaire : https://dressingsolidaire.fr/become-partner