DEMARCHE PARTICIPATIVE AVEC LES PERSONNES ACCUEILLIES PAR LES ASSOCIATIONS DU RESEAU INTERLOGEMENT93


CONTEXTE ET ENJEUX DU PROJET


« Replacer l’usager au cœur de notre réseau » constitue aujourd’hui une orientation majeure pour le réseau Interlogement 93. Les premières expériences participatives, pour productives qu’elles aient pu être, ont cependant amené les acteurs du réseau à relever que les formes prises par la participation de personnes accueillies (nommées, par exemple, par le CCRPA) aboutissait à conférer à ces personnes « une sorte de statut de représentants professionnels de leurs pairs, ce qui amène des prises de position assez stéréotypées ».


La préoccupation commune est donc de réorienter la démarche afin :

- de mobiliser régulièrement un panel renouvelé de personnes accueillies au sein du réseau et de les amener à s’exprimer collectivement sur des thématiques connues à l’avance pour « recueillir leur avis sur ce que nous faisons ensemble » et pour qu’elles puissent dire « ce qui doit changer de leur point de vue » ;

- de déterminer et organiser comment ce travail influencerait les organes du réseau (CA, GT, commissions), avec notamment l’idée de « challenger le CA », et comment il serait rendu compte aux usagers des changements induits.


Un appui à la conception et à la mise en œuvre est confié à TRANSFER, partenaire de longue date de l’association C2DI, partenaire d’Interlogement93, et promoteur de démarches participatives au sein du réseau des actions IOD mais également dans d’autres contextes institutionnels.

Il s’agira également, à partir de cette première expérience, de modéliser un processus d’association permanente des usagers au fonctionnement du réseau IL 93 et d’en identifier les conditions de pérennisation et donc d’appropriation par les acteurs de ce réseau.

La qualification des acteurs du réseau en matière d’animation de processus participatifs doit donc être pensée dès le début du projet, ce qui implique notamment d’associer étroitement les professionnels dans la conception et la réalisation de cette démarche,

De même, la place des personnes représentant aujourd’hui les usagers dans diverses instances du réseau pourrait être repensée à la faveur de la dynamique d’un tel projet, en leur permettant par exemple de jouer un rôle de « rapporteurs » ainsi que de suivi des propositions issues des groupes de travail.