top of page

ARTICLE Grajar93



Les partis pris de l’accompagnement socio-éducatif dans les notions de parcours des jeunes majeurs en désaffiliation sociale par l’équipe mobile d’accompagnement sociale du GRAJAR93.


L’équipe mobile d’accompagnement social est pluridisciplinaire. Elle opère 24H/24H 365j par an et s’adresse au 18/25 ans connus de l’équipe de prévention spécialisée. Ces jeunes laissent à voir une massification des problématiques sociales et une possible situation d’errance. L’expertise de terrain faite par les éducateurs de rue permet d’identifier les jeunes dont le risque de marginalisation s’est accru de par la globalisation de leurs difficultés. Le renoncement aux soins, la précarité administrative et de logement, l’isolement sont autant de critères qui s’entrecroisent et qui permettent aux éducateurs de les repérer.


En effet, à leur accueil par l’équipe d’accompagnement social, nous rencontrons des jeunes adultes ayant des parcours déstructurés causés entre autres par des problèmes familiaux, des sorties sèches de l’ASE, des parcours migratoires éprouvants, et une forte inscription dans des conduites ordaliques. Tous ont connu de multiples ruptures ne favorisant pas un sentiment de sécurité et un ancrage solide. Pour ces situations fragiles, la réactivité et la patience sont indispensables. Le droit à la rupture et au retour est au fondement de l’accompagnement proposé.


La première rencontre ainsi que la suite de l’accompagnement se veulent être protéiformes et non standardisés en s’adaptant à la situation du jeune.


Si la personne est à même de se saisir rapidement de cette offre d’accompagnement, nous la recevons dans notre « appartement bureau », comme un tiers lieu entre l’errance et le « savoir habiter ». Il est situé suffisamment éloigné des quartiers pour que son anonymat soit respecté. Cet espace nous permet de la recevoir en prenant en compte sa première demande : l’ouverture de droits mais où se joue souvent un premier accueil plus global.


Le jeune étant pris dans la singularité de son parcours passé et à venir, l’accompagnement global s’articule autour d’axes transversaux comme la santé, la formation et l’insertion socio professionnelle, l’accès à l’emploi, l’hébergement et le logement durable. Ces axes étant entremêlés, cela leur permet de réinvestir des notions de trajectoire. Cette singularité induit aussi que l’équipe s’adapte aux espaces investis par les jeunes. Les rencontres se font aussi dans l’espace public, au sein des groupes, dans les lieux divers.


Des réponses aux besoins ciblés et adaptés à leurs temporalités, leurs particularités, leurs sensibilités, leur permettent au fil de l’accompagnement de voir leurs situations s’améliorer. Ils peuvent ainsi se projeter dans une démarche d’élaboration et de construction de leurs projets socioprofessionnels et plus largement leurs projets de vie. Notre action vise également à ouvrir vers un ailleurs, notamment par l’accès à la culture et à la formation. Il s’agit de pouvoir bouger les frontières culturelles et psychiques via la culture et amorcer aussi par ce biais une mise en mouvement personnelle. Nous proposons donc aux jeunes des formations hors les murs. Nous valorisons leur compétences, connaissances et envies. Dans cette idée de « hors les murs » nous avons organisé des formations, sorties culturels dans différents lieux (musées, enregistrements d’émissions télévisuelles, ciné –débat) pour qu’ils puissent découvrir de nouveaux métiers mais aussi développer leurs compétences et connaissances, ainsi pourquoi pas aspirer à de nouveaux projets de vie. La formation est vue comme vecteur d’émancipation et d’autonomie.


Un autre parti pris de notre accompagnement socio-éducatif est que l’élaboration d’un parcours de santé est entendu comme prendre soin de soi physiquement et psychiquement. C’est pourquoi nous sommes en partenariat avec une école d’ostéopathie ainsi qu’avec un salon esthétique mixte pour que les jeunes puissent découvrir de nouvelles façons de prendre soin d’eux autrement qu’en consultation médicale.


C’est par la capitalisation de l’expérience que l’acquisition de compétence peut aussi s’envisager. Ainsi, il est important que les jeunes se construisent une place en tant qu’acteur de leur avenir. Dans ce processus de maturité, d’autonomie, de prise de confiance et d’émancipation nous essayons de les accompagner au mieux pour qu’ils puissent réaliser leurs projets de vie.




bottom of page