FNARS : lancement de la campagne hivernale 2015 - 2016

November 4, 2015

Le 1er novembre signe l’ouverture du dispositif hivernal sur de nombreux territoires, avec la mobilisation de places supplémentaires pour accueillir les personnes sans-abri.  Dans cette perspective, Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, renouvelle ses orientations aux préfets dans un courrier daté du 15 octobre 2015. Des orientations qu’il faudra suivre de près, dans un contexte dégradé de la veille sociale et de mobilisation concomitante de places pour l’accueil des réfugiés et demandeurs d’asile.

 

Orientations ministérielles

 

Dans son courrier adressé aux préfets, la ministre rappelle la stratégie poursuivie par le gouvernement, la fin de la gestion saisonnière de l’exclusion, tout en appelant à court terme la mobilisation des acteurs pour l’accueil des personnes  sans-abri cet hiver.  « L’ouverture des capacités temporaires supplémentaires pour la période hivernale répond à un besoin de protection des personnes sans-abri,  (…), il vous appartient d’évaluer les situations individuelles et d’y apporter des réponses. ».  Les orientations données par la ministre réaffirment les conditions de qualité chères aux associations, dont l’effectivité sera mesurée collectivement à partir du 1er novembre :  

  • un accueil tout l’hiver, «  en aucun cas la mobilisation des places temporaires ne peut être liée au seul critère de la température extérieure » ;

  • un accueil digne et continue, «  il est indispensable que les places mobilisées respectent les conditions de dignité requises, « et qu’elles demeurent «  ouvertes […] jusqu’à la fin de la trêve hivernale » ;

  • un suivi de l’hiver, une recherche anticipée des solutions durables à mettre en œuvre pour éviter les remises à la rue.

La FNARS a demandé au ministère et aux administrations centrales la mise en place d’une instance de suivi national de la campagne hivernale, pour mesurer la mobilisation sur les territoires très en tension, évaluer l’articulation et la soutenabilité des réponses avec les plans d’accueil des migrants, et préparer en amont la sortie pour définir des solutions adaptées aux situations des personnes.

 

Une situation dégradée de la veille sociale

 

La FNARS et le collectif des associations unies ont alerté les pouvoirs publics, sur la situation extrêmement préoccupante de la veille sociale sur les territoires à l’entrée de l’hiver : des centaines de personnes sollicitent le 115 à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans Rhône, la Haute-Garonne ou encore de la Gironde, sans obtenir de solutions (voir le communiqué de presse de la FNARS).  Saturée en urgence, la situation l’est aussi plus largement sur le parc d’hébergement/logement sur de nombreux départements limitant les possibilités de fluidité de l’urgence vers le logement et les relogements pendant ou après l’hiver. Des milliers de  personnes sont actuellement en attente d’un hébergement ou d’un logement au SIAO, témoignant du déficit structurel de places mais également d’une fluidité limitée vers le logement par défaut de logement disponible, accessible et adapté aux ménages.

La sortie de la gestion au thermomètre implique une évolution importante et profonde de l’offre, en lien avec les diagnostics à 360°, pour rendre effectif le droit à l’hébergement et au logement.

 

La mobilisation massive de locaux disponibles en faveur de l’accueil des migrants, en septembre sur les propositions des collectivités, montre que des moyens sont mobilisables. La vague de solidarité doit se poursuivre et s’amplifier pour proposer des solutions à l’ensemble des personnes en errance sans distinction de statut, demandeurs d’asile, réfugiés ou sans-abri. Les SIAO doivent être associés à cette mobilisation du parc et avoir en charge la régulation.

 

Source FNARS

Please reload

Sélection d'articles

Covid-19 : Appel à bénévoles

04.05.2020

1/10
Please reload

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: