L'association du trimestre : Interlogement93


Capture d’écran 2015-01-22 à 15.44.34.png

Depuis plus de vingt ans, les enjeux qui ont prévalu à la création d’Interlogement93 sont toujours d’actualité. Le problème du logement est structurel et s’aggrave en lien avec la détérioration du contexte économique et social. Les personnes sans-abri et mal-logées sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus fragilisées. Dans ce contexte, l’association reste mobilisée et active pour favoriser l’accès au logement pour tous.

ENJEUX

Créée en 1990, l’association Interlogement93 est née de la volonté de centres d’hébergement et de réinsertion sociale et autres structures d’hébergement du 93 de se réunir pour rendre effectif l’accès au logement et faciliter la sortie des dispositifs d’hébergement. L’association fédérative participe aux négociations collectives aux côtés des pouvoirs publics. Ainsi, depuis la première loi Besson, Interlogement93 siège au PDALPD (Plan départemental d’accès au logement des populations défavorisées). En 1992, l’association sollicitée par les services de l’État, devient collectif de relogement grâce à la mise à disposition de logements, puis bailleur par l’acquisition d’hôtels sociaux. Elle gère en outre différents dispositifs d’accès au logement tem- poraire et durable. Son rôle fédérateur se développe et se structure notamment par la création de son service logement. Celui-ci soutient les dossiers des usagers des associations adhérentes demandeurs de logement en lien avec les services logement de la préfecture, les communes et les bailleurs sociaux. Par ailleurs, depuis 1993, l’association gère dans le département le Numéro Vert des sans-abris (préfigurant le 115), pla- teforme téléphonique d’orientation vers les dispositifs d’hébergement d’urgence.

Interlogement93 crée l’AIS 93 (association immobilière sociale) en 1999, pour favoriser l’accès aux logements dans le parc privé des personnes relevant du PDALPD. Elle signe en 2008 l’une des premières conventions « Solibail » d’Île-de-France. Dans une volonté de mutualisation, l’AIS 93 a fusionné avec Interlogement93 en 2010. Simultanément, Interlogement93 est inter- pellée pour porter une mission de service public, le SIAO 93, confirmant la capacité du réseau fédératif à œuvrer collectivement pour l’hébergement et le logement. Cette ligne forte se poursuit jusqu’à ce jour, avec la volonté de préserver la position centrale de l’usager dans tout dispositif.

VALEURS ET PRINCIPES INDISSOCIABLES Quatre grandes valeurs sont à l’origine de la création d’Interlogement93 : • l’humanisme, affirmant la dignité et la valeur de toutes les personnes ;

• la laïcité, base incontournable du respect de l’autre, de ses croyances, de sa philosophie ; • la solidarité avec les populations en difficulté sociale et entre les associations adhérentes dans le respect de leurs spécificités

• l’engagement citoyen pour influer sur l’avenir collectif de notre territoire et notamment sur l’accès au logement pour tous en Seine-Saint-Denis.

L’association vise le respect de la dignité humaine par l’application du droit au logement, dans la spécificité des parcours individuels en fonction des ressources de chacun. Interlogement93 valorise la diversité des associations adhérentes dont elle tire sa force. Le large éventail de publics accompagnés, de compétences et de champs d’intervention représentés en son sein, favorise synergie et transversalité dans la réflexion et les pratiques. Conformément à la charte d’adhésion, Interlogement93 s’interdit toute position concurrentielle avec les associations adhérentes.

POSITIONNEMENT

La structure fédérative est un des piliers de la stratégie. Elle permet de peser davantage auprès des pouvoirs publics et d’être réactif par rapport aux besoins du terrain. Elle repose sur :

• les adhésions à des principes com- muns énoncés dans la charte ;

• les prises de décisions solidaires ; • le partage des projets et l’échange des savoirs ; • la coopération entre les adhérents.

MISSIONS

• Article I

Conformément à la loi du 1er juillet 1901 et à l’article 7 du décret du 16 août 1901, il est constitué une association dénommée Interlogement93. Celle-ci regroupe des associations ou structures qui interviennent dans le département de la Seine-Saint-Denis auprès de publics en difficulté en matière d’hébergement, de logement et d’habitat.

• Article II

L’association Interlogement93 a pour objet de promouvoir, soutenir et favoriser des actions visant l’obtention de logements adaptés à différentes populations essentiellement par :

- Une action fédérative en tant que force d’étude, d’analyse et de proposition, notamment au travers de :

1/ Groupes de réflexion qui appréhendent la problématique de l’hébergement, du logement et de l’habitat ;

2/ La recherche et du développement de nouveaux réseaux en la matière ;

3/ Soutien d’actions ou de projets initiés par les groupes de réflexion ou les associations adhérentes.

- Une activité d’opérateur social, au moyen de :

1/ La gestion de dispositifs d’aide en faveur de l’hébergement, du logement et de l’habitat,

2/ La création d’outils spécifiques pour la mobilisation et gestion de logements locatifs.

- Et d’une manière générale toute action liée à l’hébergement, au logement et à l’habitat des publics. À ce titre Interlogement93 agit pour la défense des droits des publics suivis par les associations adhérentes, dès lors que ceux-ci sont victimes d’une exclusion en matière d’héberge- ment, de logement ou d’habitat.

(EXTRAIT DES STATUTS D’INTERLOGEMENT93)

RÉSEAU FÉDÉRATIF

L’assemblée générale est composée de quarante trois associations adhérentes. Elle se réunit une fois par an et contrôle le fonctionnement de l’association, entend les rapports moraux et financiers, approuve les comptes et oriente la stra- tégie.

Le conseil d’administration est composé de vingt-huit membres issus des associations du réseau IL93 : ACSC Cité Myriam, ADEPT, AEPC, ALJM, ALJT, Amicale du Nid 93, Arrimages, ASMAE La Chrysalide, Aurore, CEFR, Cos Les Sureaux, Devenir, Emmaüs solidarité, Essor 93, France Terre d’Asile, Habitat et Soins, La Main Tendue, La Maison du Pain, Le Refuge, Sauvegarde 93, Secours Catholique 93, SOS Femmes 93 et Toit Accueil Vie.

Il définit les orientations stratégiques, gère l’association et donne délégation pour toute représentation dans les instances extérieures. Il se réunit en moyenne tous les deux mois. Le bureau est constitué de huit personnes (un président, trois vice-présidents, un trésorier, un trésorier adjoint, un secrétaire et une secrétaire adjointe) issues des associations du réseau : Amicale du Nid 93, Aurore, CEFR, Devenir, Essor 93, La Maison du Pain et Le Refuge.

L’action fédérative passe par la communication et l’animation du réseau : veille et partage d’information, réunions réseau, colloques, communiqués de presse, plaquettes, site internet, journal, etc. Elle contribue à la création de groupes de travail dont l’objectif est d’être force de propositions. Elle permet aussi la parti- cipation à des négociations avec les pouvoirs publics.

L’action du réseau passe aussi par la création de dispositifs de mutualisation des moyens et la mise à disposition de per- sonnels, renforçant les compétences et les échanges inter-associatifs.

OPÉRATEUR SOCIAL