Les projets ANRU

October 20, 2013

 

 

 

 

Le programme national pour la rénovation urbaine (PNRU), insti- tué par la loi du 1er août 2003 pour la ville et la rénovation urbaine, prévoit un effort national sans précédent de transformation des quartiers les plus fragiles classés en zones urbaines sensibles (ZUS), effort qui porte sur les logements, équipements publics et aménage- ments urbains. Sa mise en œuvre a été confiée à l’ANRU.

 

L’ANRU approuve des projets globaux qu’elle finance sur des fonds publics (État) et privés (UESL – Action logement). L’Agence apporte son soutien financier aux collecti- vités locales, aux établissements publics et aux organismes privés ou publics qui élaborent et conduisent, dans le cadre de projets globaux, des opérations de rénovation urbaine dans les ZUS et dans les quartiers présentant les mêmes difficultés socio économiques (article 6 de la loi du 1er août 2003).

 

La finalité du PNRU est de transformer en profondeur les quartiers qui présentent une forte concentration de ménages en difficulté sociale et économique. Cette concentration est le résultat d’une part, d’une forte spécialisation en logements sociaux de droit et de fait et, d’autre part, d’une attractivité résidentielle dégradée en raison notamment d’une faible qualité urbaine (espaces publics médiocres, encla- vement, déficit d’équipements...). La stigmatisation de ces quartiers rend difficile pour leurs habitants, l’accès aux différentes opportuni- tés d’épanouissement qui fondent la qualité de vie en milieu urbain. Aussi, la rénovation urbaine a pour objet de faire évoluer ces quartiers vers des espaces urbains « ordi- naires » caractérisés par la diversité des fonctions et des types d’habi- tat, l’ouverture et les relations avec le reste de la ville, la qualité des espaces publics. Plus fondamen- talement, il importe de donner à tous les habitants de ces quartiers la 

 

 

 

possibilité de devenir des citoyens à part entière de la cité.Chaque quartier fait l’objet de la part du porteur de projet (maire ou président de l’établissement public de coopération inter- communale), d’un diagnostic urbain et social, d’une stratégie de transformation et d’un projet global constitué d’un program- me pluriannuel d’opérations physiques cohérentes au vu de cette stratégie. Le programme est contractualisé sous la forme d’une convention après examen avec les partenaires nationaux en comité d’engagement puis, en fonction du niveau d’engagement, en conseil d’administration. 

 

 

 

 

Le programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD) a été défini par la loi de « Mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion » du 25 mars 2009. Il doit permettre de résorber efficacement l’habitat indigne, de remettre sur le marché des logements vacants et de faciliter la rénovation énergétique des logements existants tout en maintenant la mixité sociale dans les quartiers anciens les plus dégradés. Un programme de 380 millions d’euros. 

 

 

 

 

 

 

> 25 quartiers réhabilités d’ici 2016, 1,5 milliards d’euros de travaux

> Le programme national prévoit à terme au-delà de cette première phase expérimentale, la réhabilitation de 60 000 logements privés, la production de 25 000 logements locatifs sociaux, 5 000 places d’hébergement ou logements de transition, 100 quartiers réhabilités.

> 20 conventions signées dont Aubervilliers et Saint-Denis, et cinq dont la signature est en cours dont Montreuil-Bagnolet. 

 

 

Please reload

Sélection d'articles

Covid-19 : Appel à bénévoles

04.05.2020

1/10
Please reload

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: