La PREV' en 10 questions à Ville et Avenir, interview de Jean-François Gancel, directeur, par Patrice Fleury

May 20, 2013

 

 

 

 

 

0 Ville & avenir, combien d'ancienneté dans la Cité ?

Janvier 1994 à Rosny-sous-Bois et Neuilly-sur- Marne, 1996 à Bondy. 

 

 

 

 

 

1 Comment trouves-tu que les jeunes d'alors ont vieilli ?

Bizarrement la plupart sont "rangés" de manière très normale dans une vision presque caricaturale de la société : hétérosexuel, marié avec enfants, des crédits pour la voiture et le pavillon, un peu "beauf" quoi ! L'autre partie, plus dramatiquement et presque prévisible dès les premières rencontres, est en marge : petite délinquance, revenus d'assistance, économie de la rue et petits arrangements. 

 

 

 

 

 

2 Faut-il être jeune pour aborder les jeunes d'aujourd'hui ?

Non surtout pas ! Ni jeune, ni issu des cités, ni maghrébin, juste éducateur engagé et professionnel ayant une certaine empa- thie avec les modes de relations humaines directes

dans les lieux "de relégation sociale", etc. 

 

 

 

 

 

3 En 2013, les adolescents vous semblent-ils aussi juvéniles qu'hier ?

Moins conscients de leur responsabilité individuelle c'est sûr ; moins combatifs socialement aussi, plus "archaïques" oui, plus réactionnaires aussi. 

 

 

 

 

 

4 a quel âge on devient jeune et celui où on ne l'est plus ?

Les années "collège" sont raides, puis la première exclusion à 16 ans, puis à 18 la majorité et enfin je dirais par déformation profes- sionnelle entre 21 et 25 ans. Après ils ne sont plus

"jeunes". 

 

 

 

 

 

5 Quelles-sont les premières préoccupations des jeunes en contact avec vous ?

Difficile à dire. Ils disent de l'argent, puis du travail, puis ...? En tout cas un gros problème d'estime de soi. Soit trop orgueilleux et prétentieux sur leurs capacités, soit trop défaitistes. 

 

 

 

 

 

6 Quelles sont les réussites dont ils sont les plus fiers ?

Difficile à dire aussi, pour les filles sans nul doute la réussite scolaire. Pour les garçons...? En tout cas, pas de recherche d'émancipation ni pour l'un ni pour l'autre ! 

 

 

 

 

 

7 L'anonymat et la libre adhésion, les deux piliers historiques de la Prév', ont-ils encore droit de cité ?

Oui pour la libre adhésion, c'est consubstantiel de la mission hors mandat nomi- natif, l'anonymat, il faut l'expliciter et en tout cas ce n'est pas l'anonymat des professionnels ni l'ano- mie des usagers. Enfin ils restent actifs si ces prin- cipes sont pensés et ont du sens, ce qui est le cas à Ville et Avenir. 

 

 

 

 

 

8 Quels sont les héros des jeunes des quartiers, s'ils en ont encore ?

Foot, star de la téléréllité, chanteurs de rap, de R&B, ou pire des "terroristes" enfin la caricature, quoi. Être ou avoir, ils ont choisi ou ne peuvent accéder à ni l'un ni l'autre. 

 

 

 

 

 

9 Dans votre pratique de projets, quels sont ceux qui vous semblent les plus prometteurs ?

Tous les projets pour lesquels les jeunes sont acteurs et responsables. Les moins : les activités de type consuméristes. 

 

 

 

 

 

10 Parmi les jeunes qui fréquentent l'équipe et vos activités, à quels changements aspirent-ils le plus ?

Un travail, une occupation, de quoi vivre, etc. 

 

 

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

VILLE & AVENIR

Siège social :1 square des Vosges 93110 Rosny-sous-Bois

Tél. 01 48 54 17 20 Fax : 01 48 54 17 53

CONTACT

contact@villeetavenir.fr 

Please reload

Sélection d'articles

Covid-19 : Appel à bénévoles

04.05.2020

1/10
Please reload

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: