Un hiver atypique : les demandes non pourvues, le lot quotidien

La mission de mise à l’abri, essence même du 115, n’a pu être assurée par notre service et les autres acteurs de la veille sociale durant l’hiver. Si habituellement l’activité hivernale des 115 est caractérisée par la mise à l’abri de toutes les personnes, ce n’est pas la conclusion que l’on peut tirer aujourd’hui. L’avant-hiver laissait déjà entrevoir ce contexte particulier : fin septembre, plus de 2000 personnes étaient hébergées à l’hôtel et les demandes non pourvues (DNP) avaient déjà explosé ! En 2011, à la même période, 1000 personnes étaient hébergées à l’hôtel par le 115. Conséquence de cela, l’objectif de mettre à l’abri toute personne n’a été atteint qu’à la mi- décembre pour les familles et n’a pu être réalisé pour les isolés.

Ce phénomène s’explique par une saturation des dispositifs, malgré l’effort marqué de la DRIHL 93, déployant plus de solutions pour les héber- gements hivernaux (augmentation de 50% par rapport à l’hiver précédent). La saturation est due à des demandes toujours plus nombreuses, ainsi qu’au maintien à l’hôtel de personnes accueillies durant l’hiver 2011-2012 (environ 800 personnes de plus).

Ainsi, du 1er novembre 2012 au 31 mars 2013, on comptabilise 1 966 DNP ! Les publics touchés sont d’abord les personnes seules et les couples sans enfant. Cependant, nous déplorons l’exis- tence de DNP pour des familles durant toute la période hivernale.

Enfin, soulignons que la saturation des dispo- sitifs hôteliers induit un éloignement géogra- phique des familles prises en charge à l’hôtel par le 115. Les conséquences de cet éloignement sont

graves pour les ménages : déscolarisation, fin de suivi des familles, perte d’emploi... Environ 50% des ménages sont hébergés à l’hôtel hors Seine-Saint-Denis.

Au 31 mars 2013, 2 972 personnes sont héber- gées à l’hôtel ; soit 883 familles et 207 isolés ou en couple sans enfants. Le 115 de la Seine- Saint-Denis n’a jamais mis à l’abri autant de per- sonnes, même en fin de période hivernale. Pour conclure, cet hiver se caractérise par un grand nombre de demandes non pourvues, qui laisse entrevoir une fin d’hiver bien compliquée !

Fatiha Messaour,

chef de service 115

Sélection d'articles

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: