Les enjeux du SIAO

January 21, 2013

 

 

 

 

LE périmètre du SIAO.

Les missions des SIAO recouvrent les champs de l’urgence jusqu’à l’accès au logement. Le SIAO est en lien avec de nombreux acteurs du territoire, et est sol- licité pour diverses questions interroge- ant les limites du champ d’intervention des SIAO, tels quelles que :

> rôle d’interface et de mise en lien des acteurs divers (services de l’Etat, collec- tivités territoriales, locales ; acteurs du champ sanitaire, social, ...),

> l’information sur la pratique de l’évaluation et la connaissance des dispositifs d’hébergement-logement

> la « référence » du SIAO sur des situations individuelles pour lesquelles il a organisé une orientation (quelle est la durée de « portage » des situations une fois l’admission en structure effective ?)

> la recherche de compléments d’information sur des évaluations incomplètes, la constitution de dossiers administratifs pour du logement intermédiaire. 

 

 

 

 

 

Le traitement de masse  des demandes / un traitement individualisé de chaque demande.

L’analyse de l’ensemble des demandes est supposée s’effectuer lors de la commission partenariale d’orientation qui se tient chaque semaine. Face à la quantité des demandes (en moyenne 500 fiches d’évaluation sociale reçues par mois), l’équipe du SIAO consacre un temps de « ventilation » afin de définir la préconisation d’orientation. Malgré cela, nous constatons un retard d’environ deux mois dans le traitement des demandes.

 

Parallèlement, le SIAO dédie le temps nécessaire au traitement de situations particulièrement complexes, et sur lesquelles il a pu être interpellé lors d’une commission, de la permanence télé- phonique, par le 115, par une structure d’hébergement...

En travaillant de manière plus pous- sée certaines situations, la question de l’équité du traitement de la demande se pose, tout comme celle de la qualité de réponse apportée à ces situations dont le traitement « de masse » aurait probablement conduit à des échecs d’orientation.

Enfin, alors que le SIAO doit préconiser la réponse la plus adaptée à la situation de la personne, doit-il prendre en compte la réalité des solutions ac- cessibles et disponibles sur le territoire, au risque de préconiser une ori- entation par opportunité de places disponibles ? 

 

 

EQUITÉ

 

 

 

 

Faute de solutions d’hébergement-logement suffisantes pour répondre aux demandes, le SIAO peut avoir à prioriser cer- taines demandes : priorités définies par les services de l’Etat (publics sortant des dispositifs hivernaux, de l’hôtel 115...), des situations d’ « urgence » repérées par le SIAO (personnes vivant dans la rue, problèmes de santé préoccupants, violences...).

Le SIAO doit d’ailleurs très souvent prioriser parmi ces priori- tés, ne pouvant tenir le principe d’équité du traitement de la demande. C’est alors le principe d’antériorité de la demande qui est remis en cause. 

 

 

RÉFÉRENT PERSONNEL

 

 

 

 

Le concept de « référent personnel », au cœur des circulaires fondatrices des SIAO n’a pas trou- vé ses contours en Seine-Saint-Denis.

Dans la pratique, le référent de la demande est la personne ayant rempli l’évaluation avec l’usager, à défaut le référent social habituel, à savoir très majoritairement un-e assistant-e social-e de polyvalence de secteur. 

 

PARTICIPATION DES PUBLICS

 

 

 

 

La participation des usagers et/ou leurs représentants doit permettre de mettre en avant leurs besoins et attentes, et de contribuer à mieux définir les modalités des interventions et d'accompagnements proposés. Les modali- tés de représentation et de participation des usagers restent à construire.

 

Le SIAO Insertion de Paris associe à des temps de travail des représentants du Conseil Consultatif des Personnes Accueillies qui a une représentation régionale. Un mode de consultation par enquêtes, questionnaires et entretiens pourrait être une autre perspective de travail en s’appuyant sur les relais que constituent les partenaires prescripteurs et gestionnaires de structures. 

 

 

SI-SIAO

 

 

 

 

L’absence de système d’information est un handicap notable pour l’ensemble du

fonctionnement du SIAO :

> Alourdissement du travail administratif (réception par mail ou courrier, ressaisie dans une base de données). En avril 2013, nous comptions plus de 2 mois de retard dans le traitement des demandes.

> Difficulté pour les services prescripteurs de suivre simplement l’avancé dutraitement desdemandes.

Aujourd’hui ils doivent soit adresser un mail, soit appeler la permanence téléphonique.

> Impossibilité degérer les placesd’hébergementdirectement avecles structures.Aujourd’hui les mises à disposition des places et la lisibilité des publics hébergés passent par courriel, sans l’exhaustivité de l’information.

> La mission d’observation sociale est limitée par les multiples outils actuels (base de données Access, tableurs Excel par dispositif...) qui rendent difficiles le traitement des données. 

Please reload

Sélection d'articles

Covid-19 : Appel à bénévoles

04.05.2020

1/10
Please reload

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: