Retour vers le futur

Le président fondateur

pose un regard

sur l’histoire d’interlogement93

et donne un éclairage sur l’avenir de l’association.

Mes souvenirs me ramènent en arrière et je repense aux points forts de l’histoire d’Interlogement93, à ses principes fondateurs. Interlogement, c’est avant tout un projet lié à un territoire, la Seine-Saint-Denis. Sur ces terres, une solidarité lie des acteurs sociaux qui travaillent facilement ensemble. Cela est sans doute du à l’histoire ouvrière du département, même si la nécessité de faire face à la précarité renforce ces traditions.

D’emblée, la volonté des fondateurs qui interviennent auprès de jeunes, de sans abris, de travailleurs précaires, de “cas sociaux” a été de casser les cloisons et de dépasser les clivages politiques ou de métiers. FJT, CHRS, structures ASE... s’unissent face au problème du mal-loge- ment dans le département.

Acteurs de terrain, il nous apparait très vite impossible de n’être qu’une force politique, un lobby associatif et nous déci- dons que l’action et l’investissement de terrain serviront notre pensée politique. Interlogement93 sera un lieu d’expérimentation au service des adhérents, pour mieux passer le relais ensuite. D’emblée, l’actualité nous conduit dans ce double mouvement ; nous serons fédérateurs et opérateurs.

Peu après, le choix de gérer le 115 nous conforte en tant que pilier du rassemblement associatif local et, surtout, nous évite les débats qui ont lieu ailleurs entre les “pros” des CHRS et les “caritatifs” de l’urgence. L’hébergement et le loge- ment doivent former un ensemble lié et cohérent. En cela, les SIAO ne font que reprendre une idée expérimentée depuis longtemps. Interlogement93 est un GCSMS avant l’heure.

Aujourd’hui, au moment du départ de Martine Théaudière dont je salue ici l’énergie déployée et le travail mené, l’interassociation doit se réinventer. Interlogement93 a déjà renoncé à porter un certain nombre d’actions et elle doit, selon moi, se recentrer sur son métier de fédérateur et d’outil innovant au service de tous. Elle doit retrouver l’ébullition des débuts et s’interroger sur la place des salariés mais aussi des usagers en son sein. Porteuse d’une dynamique associative, Interlogement93 a vingt ans. Elle est condamnée a une «évolution permanente» pour rester une interassociation innovante. Partant du principe énoncé par Marx qu’il n’y a pas de doctrine qui tienne en dehors de l’analyse du réel et du changement, je crois que cet anniversaire doit nous conduire à repenser en profondeur le projet associatif d’Interlogement93 pour préparer les vingt prochaines années.

Éric Pliez

Directeur Général d’Aurore

Sélection d'articles

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: