Repenser l’entreprise à partir des travailleurs qui en sont exclus

April 2, 2010

 

 

Travailler et Apprendre Ensemble : une entreprise pilote du Mouvement ATD Quart Monde. 

 

Tous les matins, Lucien arrive à 7 h 30. Il prépare le café pour ses collègues. Pendant ce temps, Nicole frappe chez son voisin et collègue. Ils viennent chaque matin ensemble tout comme Stéphane et Mohamed. Ils commencent bien à 8 heures mais, il est de tradition de boire un petit café ensemble à 7 h 45 pour se donner des nouvelles et être au travail à l’heure, quel que soit l’atelier. Vingt trois salariés travaillent dans trois ateliers : nettoyage, reconditionnement de matériel informatique, et travaux d’entretien de bâtiment.

 

Ensemble, tous expérimentent de nouvelles façons de concevoir l’entreprise, afin d’en faire un lieu où chacun peut s’y sentir bien, être productif, apprendre, transmettre son savoir, créer des liens... Cela se traduit par des modes de fonctionnement originaux et innovants. L’équipe informatique par exemple, n’a pas de responsa- ble d’atelier. Elle s’autogère.

 

Mais comment faire sans chef ?

Travailler et apprendre ensemble (TAE) y a réfléchi et décidé d’une réunion chaque lundi pour fixer l’emploi du temps en fonction des commandes. Aidée par un consultant en management, TAE s’est interrogé sur la perte d’efficacité à l’atelier, due à un problème de rangement. C’est ainsi qu’ont été pensés et fabriqués de nouveaux postes de travail.

 

Par ailleurs, ont été fixés trois indicateurs : chaque semaine, les salariés comptent le nombre d’or- dinateurs qui ont été testés et préparés, relèvent les erreurs commises, mais réalisent aussi une petite enquête qui permet d’établir un indice de partage des savoirs et d’ambiance (chacun donne une note à cinq questions, comme par exemple « Ai-je transmis mon savoir ? » ou encore « Est ce que je me suis senti respecté ? »...). Car pour TAE, produire et faire un travail de qualité, c’est essentiel à la bonne santé économique de l’en- treprise. Il est important pour TAE de chercher à accorder la même importance aux trois indices : se former, transmettre son savoir-faire, créer des relations avec ses collègues, se sentir bien dans son travail, tout cela est tout aussi essentiel ! De la même manière, des groupes se retrouvent chaque semaine sur le temps de travail autour de projets communs : yoga, jardinage, cuisine... C’est une autre façon de partager les savoir-faire de chacun et de participer à la bonne marche de l’entreprise, de manière conviviale ! 

 

 

Mais qui sont-ils, ces travailleurs qui ont la prétention de vouloir réinventer l’entreprise ? 

 

En premier lieu, des travailleurs qui aiment leur entreprise, avec des parcours de vie très diffé- rents : formation, situation familiale, expérience professionnelle... Certains se retrouvent systé- matiquement mis à l’écart du monde de l’entreprise, et se battent au quotidien pour parvenir à faire vivre dignement leur famille. Comme George qui est resté de nombreuses années sans travailler ou Abib à qui la plupart des entrepri- ses ont reproché sont âge avancé et son état de santé. D’autres font le choix volontaire de quitter pour un temps une vie professionnelle stable et reconnue pour participer à la construction d’une entreprise plus solidaire, et rejoignent une des équipes en tant que compagnons de travail. Tous refusent d’accepter que certains soient condamnés à l’inutilité. 

 

Des ordinateurs « écosolidaires »

 

Deux à trois mille ordinateurs passent chaque année dans les mains de la dizaine de salariés de l’atelier informatique TAE. Pascal a été embauché en 2005. A cinquante ans passés, pâtissier pendant plus de vingt ans, il ne pensait pas une seconde être capable de comprendre le fonctionnement d’un ordinateur.

 

Aujourd’hui pourtant, avec le soutien de ses collègues, il teste les PC, reformate les disques durs, change les pièces défectueuses, réinstalle un système d’exploita- tion et des logiciels, ajoute des périphériques et des composants, assure le service après-vente...

Grâce à des partenariats avec de grandes entreprises (EDF, Groupama, La Mondiale, Murex...), TAE récolte du matériel de grande qualité : ordinateurs de bureau et portables de grandes marques, exclusivement Pentium 4... Un accord avec Microsoft permet d’installer des licences Windows XP Pro et le pack Office 2003. Enfin, tout le matériel que propose TAE est garanti de six mois à un an.

 

Ces ordinateurs permettent à des associations et des écoles de s’équiper à moindre coût en matériel informatique performant. Cerise sur le gâteau, ils font vivre un projet innovant et soli- daire, et ont un impact écologique bien moindre que l’achat de matériel neuf. S’équiper en ordi- nateurs « écosolidaires », c’est donc aussi un moyen de soutenir la pérennité financière du projet TAE et de défendre un modèle éco-social plus humain ! 

 

David Reigner

Directeur de TAE

 

Pour en savoir plus : 

TAE : Atelier Travailler et apprendre ensemble

202, av Emile Cossonneau

93160 Noisy-le-Grand

www.ecosolidaire.org

Informatique@ecosolidaire.org

Tél. : 01 49 32 15 96 

 

 

Please reload

Sélection d'articles

Covid-19 : Appel à bénévoles

04.05.2020

1/10
Please reload

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: