NOS ACTUALITÉS

FNARS : la naissance difficile de l'allocation pour les demandeurs d'asile (ADA)

Au 1er novembre 2015, l’allocation pour demandeur d’asile (ADA) remplace l’allocation mensuelle de subsistance (AMS) qui était versée aux demandeurs d’asile hébergés en CADA et l’allocation temporaire d’attente (ATA), versée aux autres demandeurs d’asile qui avaient acceptés l’offre de prise en charge dans le dispositif national d’accueil. Cette fusion n’est pas sans poser de réelles difficultés pour les demandeurs d’asile et les associations, tant dans les montants qui viennent d’être publiés que du difficile passage entre deux modèles, qui n’a pas toujours été anticipé. Les montants de l’ADA : les personnes isolées, les familles hébergées au 115 et les familles monoparentales défavorisées

Communiqué FNARS : l’enjeu social du projet de loi ne doit pas passer à la trappe !

Alors que les sénateurs viennent de voter une nouvelle version du projet de loi santé, les associations veulent alerter sur la nécessaire prise de conscience de l’importance de l’accès aux soins pour tous. Les associations pensent que cette réforme de la santé est une opportunité exceptionnelle pour palier enfin les inégalités de santé ; elles demandent, une nouvelle fois aux parlementaires d’amender le texte en ce sens. Recourir aux actes médicaux est une évidence pour certaines personnes parfaitement intégrées socialement ; mais d’autres restent encore écartées du bien-être physique et psychique faute d’argent, de difficultés de contact avec certains professionnels de santé, de mobilité, v

Le gouvernement débloque 130 millions d'euros par anticipation pour l'hébergement d'urge

A l'approche des mois d'hiver, le dossier de l'hébergement d'urgence et du logement des personnes défavorisées revient à nouveau sur le devant de la scène. Le Collectif des associations unies 
pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abri et mal logées vient ainsi d'adresser un courrier à la ministre du Logement. Tout en se félicitant de certaines mesures récentes, les signataires de ce courrier - le directeur de la Fnars et le délégué général de la fondation Abbé-Pierre - demandent à Sylvia Pinel de réaffirmer "[sa] volonté de protéger les ménages les plus fragiles face à l'exclusion liée au logement, et souhaitent [la] rencontrer pour échanger avec [elle] sur le

Unafo : guide de l’attribution de logement – Méthodes et bonnes pratiques

Le mal-logement par son ampleur, sa visibilité et la complexité des processus à l’œuvre, a fortement mobilisé les pouvoirs publics. Ces dernières années, deux lois visant à faciliter l’accès au logement des personnes défavorisées ont été déterminantes : la loi instituant le droit au logement opposable et la loi de mobilisation pour le logement et de lutte contre les exclusions. La mise en application de ces textes a posé un nouveau cadre de référence institutionnel en matière de gestion de la demande et des attributions de logement. Les pratiques professionnelles des gestionnaires s’en sont trouvées impactées, nourrissant des inquiétudes sur les effets contreproductifs des modalités de mise

Aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants dans leur pays d'origine - mobil

Les retraités étrangers, disposant de faibles ressources et qui résident seuls en résidence sociale ou foyer de travailleurs migrants, peuvent effectuer des séjours de longue durée dans leur pays d’origine (plus de six mois) et bénéficier d’une aide spécifique : l’aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants dans leur pays d’origine, dont le montant peut aller jusqu’à 550 € par mois. En effet, les prestations sociales non contributives (dont l’ASPA) sont soumises à une condition de résidence effective et permanente sur le territoire français, ce qui pouvait contraindre certaines personnes, à l’âge de la retraite, à ne pas repartir chez eux. Le décret N°2015-1239 du 6 octob

Plan de réduction des nuitées hôtelières : des avancées inégales sur les territoires

Six mois après l’annonce, par Sylvia Pinel, ministre du Logement, d’un plan national de réduction des nuitées hôtelières et de création de places alternatives, la DIHAL réunissait le 29 septembre 2015, le second comité de suivi de sa mise en œuvre, en présence des principaux réseaux associatifs, des représentants des bailleurs sociaux (USH) et des services de l’Etat des territoires les plus impactés (Rhône-Alpes, Basse-Normandie, Lorraine, Ile-de-France). La réduction d’ici à 2017 de 10 000 nuitées consommées annuellement et la création de 13 000 places alternatives à l’hôtel sur trois ans (9 000 en intermédiation locative, 1 500 places en résidences sociales/maisons relais, 2500 places en h

ONED : 288 300 mineurs pris en charge en protection de l'enfance au 31 décembre 2013

L'ONED publie une nouvelle note d'actualité qui présente l’estimation du nombre de mineurs et de jeunes majeurs concernés par une mesure de protection de l’enfance et les principaux indicateurs nationaux au 31 décembre 2013. Les résultats départementaux seront​ présentés dans le 11e rapport de l’ONED au Gouvernement et au Parlement, à paraître au premier semestre 2016. Au 31 décembre 2013, le nombre de mineurs bénéficiant d’au moins une mesure relevant du dispositif de protection de l’enfance est estimé à 288 300 sur la France entière, soit un taux de 19,7 ‰ des moins de 18 ans. À cette même date, le nombre de jeunes majeurs concernés par une mesure de prise en charge est estimé à près de 21

Nouvelles permanences logement à Bobigny

Surendettement, droit au logement ou expulsion : les permanences à l'Hôtel de ville ou à la mairie annexe Édouard Vaillant accueillent et conseillent les personnes en difficulté. Dans le cadre des permanences d'accès au droit de logement et de prévention des expulsions, de nouvelles permanences ont été mises en place depuis la rentrée. Plusieurs acteurs assurent ces permanences : L'ADIL 93 donne des conseils juridiques, financiers, fiscaux, administratifs et techniques sur les questions relatives au logement et à l'habitat. Elle peut également aider à finaliser les dossiers DALO (Droit Au Logement Opposable). De plus, l'ADIL peut réaliser des simulations de plan de financement dans le cadre

Hébergement - logement : le financement du secteur de l'AHI en 2014

Tous les ans, les rapports annuels de performance (RAP) font le bilan des crédits octroyés aux différents programmes budgétaires finançant les politiques publiques conduites par l’État. Au sein de la mission « Égalité des territoires et logement », le programme 177 « Prévention de l’exclusion et insertion des personnes vulnérables » et plus particulièrement l’action 12 « hébergement et logement adapté » regroupe l’essentiel des financements dévolus au secteur accueil, hébergement et insertion (AHI). L’analyse de l’exécution des crédits permet de mesurer l’écart entre les engagements politiques pris par le ministère du Logement et leur déclinaison territoriale. Elle sert également de fondemen

Actes - Journée d'échanges sur l'Habitat des Gens du voyage en Seine-Saint-Denis

L’ADEPT, Association Départementale pour la Promotion des Tsiganes/Gens du voyage, est un lieu dédié à l’accueil et à l’accompagnement des familles séjournant et résidant en Seine-Saint-Denis. L’ADEPT intervient depuis presque 45 ans dans le département dans une diversité d’actions et de réponses : Accompagnement social ; Insertion par l’activité économique ; Insertion par l’habitat ; Médiation sanitaire et sociale ; Lutte contre les discriminations, sensibilisation à la scolarisation… Elle participe de la connaissance et reconnaissance dans le droit commun par le biais d’un partenariat élargi avec les pouvoirs publics et les associations œuvrant dans le cadre du droit au logement et de l’in

À l'affiche
Articles récents
Archives

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: