NOS ACTUALITÉS

Une maîtresse de maison peu ordinaire

Maîtresse de maison dans une Centre mères et enfants j'interviens auprès des femmes dans leur espace de vie. Les mères et leurs enfants sont sous locataires, en appartements autonomes regroupés dans un immeuble ou isolés en ville. Nadine Brougière a été engagée en 2002 par l'association La Maison du Pain. C'était l'ouverture de l'établissement de Pantin. Elle a une longue expérience professionnelle auprès d'un public féminin mais non exclusivement. Qu'est-ce qui a changé dans ta pratique auprès des femmes ici ? Principalement le fait que les femmes, considérées à l'ouverture comme des victimes, ce qui justifiaient de les assister, sont devenues des actrices responsables que j'accompagne de f

Femmes de foot

Si le football est une passion pour elles, qu'elles ont plaisir à la vivre ensemble, pour le bien-être physique, l’apprentissage des règles, le respect d’autrui et d’elle-même, ces valeurs les aideront surtout dans leur projet d’insertion. Pour cela elles ont décidé de continuer avec leur encadrement.une association se crée pour soutenir ce projet d’insertion par le sport qui visera à favoriser la pratique du football par la femme et l’accessibilité aux clubs existants.nous vous invitons à participer à cette démarche et à la soutenir. Michèle Dreyfus, chef de service Association ALJM

Violence en cause

La médiation doit s'accompagner de politiques de prévention.. La pénalisation ne suffit pas. Par son contexte de vulnérabilité, le département de la Seine-Saint-Denis est particulièrement touché par les violences familiales et conjugales. Les femmes qui en sont victimes ont pu bénéficier grâce à l'initiative de militantes pour le droit des femmes, de dispositifs de lutte et de protection contre ces violences. La législation a aussi évolué et permis, grâce aux campagnes de sensibilisation, de montrer l'ampleur de ce problème. il n'en demeure pas moins que les réponses sociales et judiciaires sont insuffisantes. De nombreuses femmes subissent des violences quotidiennes et taisent cette souffra

L'accueil partagé

service du pôle Accueil familial de la Sauvegarde À la Sauvegarde de l’enfance de l’adolescence et de l’adulte de Seine-Saint-Denis, le pôle Accueil familial est composé de deux services : le Placement familial spécialisé accueillant cent enfants de 0 à 18 ans et l’Accueil partagé – créé en septembre 2009 – accueillant vingt enfants de 2 à 14 ans. Ces derniers sont des enfants dont les parents sont en incapacité, partielle ou totale, de répondre aux besoins. « Le séjour de l’enfant à l’Accueil partagé s’adresse à des parents qui reconnaissent être en difficulté temporairement dans l’éducation de leur enfant » extrait du Document interne de prise en charge. Les objectifs : > Proposer un accue

La monoparentalité : un facteur de précarité ?

L'ACSC Cité Myriam accueille annuellement 850 ménages dont 175 familles dans les services d'hébergement et de logement (CHRS, ACT, dispositifs d'hébergement d'urgence et de stabilisation, Logements passerelles, Accompagnement social lié au logement). Les travailleurs sociaux référents développent leurs compétences afin d’accompagner de manière réactive, intensive et pluridisciplinaire les différentes problématiques sociales et éducatives rencontrées. 65 % des familles accompagnées sont monoparentales (en 2011, 2 pères avec enfant.Quel que soit le dispositif et le cadre d’intervention, la monoparentalité va induire un positionnement particulier et des orientations adaptées au regard des const

Maternité

Des femmes appellent le 115 à la sortie de la maternité, pour être orientées vers un accueil d'urgence ou un hôtel. Est-ce un phénomène exceptionnel ou un symptôme récurrent en Seine-Saint-Denis ? Les sentinelles : lors des dernières assemblées générales d'Interlogement93, le 115 fait des constats alarmants. Le adhérents de l'association s'inquiètent des conditions faites aux mères et leur nouveau-né. Deux administrateurs d'IL93, directeurs de centre mères-enfants, proposent d'initier un groupe de travail pour connaître et mesurer cette dureté sociale, pour en témoigner et trouver des améliorations. Une approche circulaire : orienter des mères et leur nouveau-né soumis à la précarité, palces

Violences faites aux femmes

Si les violences faites aux femmes peuvent s'exercer dans des contextes multiples, une attention particulière est portée aujourd'hui aux femmes victimes de violences conjugales et à leurs enfants, en situation de danger voir de danger de mort. Ces contextes relèvent souvent de la prostitution et la traite des êtres humains. La prise en charge des femmes victimes de violence découle directement de leur histoire de vie et de caractéristiques spécifiques à ces violences. Elles ne sont pas, le plus généralement, sans abri, elles sont en danger à leur domicile, au moment de la séparation du conjoint, de la rupture familiale ou du réseau de proxénitisme. La plupart a vécu des traumas en lien direc

Femmes actives en Ile-de-France

Les chiffres-clés 2012 donnés par le Conseil régional d’île-de-France et la Préfecture de la région d’île-de-France, la préfecture de Paris, et l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU île-de- France. Population active 49 % des femmes soit 2 928 000 franciliennes Conditions d’emploi 21 % des femmes sont à temps partiel Activités économiques 7 femmes sur 10 dans les service Chômage 9 % femmes Salaires 26 % de moins que les hommes en moyenne Enseignement supérieur 56 % d’étudiantes Pour plus d’information retrouvez la plaquette sur le lien : http://www.iau-idf.fr/fileadmin/Etudes/etude_906/Femmes_actives_2012L.pdf

Journée internationale des femmes : le 8 mars attacks !

L'historique de création de cette journée : La journée internationale des femmes est d’abord une création de la Conférence internationale des femmes socialistes, réunie en 1910 à Copenhague, afin de servir notamment à la propagande en faveur du vote des femmes et à l’amélioration de leurs conditions de travail. Elle est ainsi liée à la revendication de citoyenneté politique des femmes. Dans les années 1970, le MLF s’empare du 8 mars, dépolitise le sens de la Journée et la met au service du combat des femmes, c’est-à-dire d’abord la libération des mœurs et l’acquisition de droits sexuels. Depuis lors, cette journée se traduit, à travers le monde, par des débats, colloques, expositions ou mani

Le référé liberté hébergement

20 février 2012, le juge des référés du tribunal administratif de Paris ordonne au prféet de la région Ile-de-France de pourvoir immédiatement à l'hébergement temporaire d'urgence de mademoiselle S. âgée de 20 ans et de sa petite fille de 2 ans et demi. Qu'est-ce que le référé liberté ? Il est prévu à l'article L.521-2 du code de justice administrative qui stipule : "Saisi d'une demande en ce sens justifiée par l’urgence, le juge des référés peut ordonner toutes mesures nécessaires à la sauvegarde d’une liberté fondamentale à laquelle une per- sonne morale de droit public ou un organisme de droit privé chargé de la gestion d’un service public aurait porté, dans l’exercice d’un de ses pouvoir

Droit des femmes

Montreuil : la mission « Droits des femmes et lutte contre les violences faites aux femmes » de la ville de Montreuil vise à mettre en œuvre la politique municipale en faveur des droits des femmes, de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les violences faites aux femmes. En matière de promotion des droits des femmes, la ville de Montreuil a signé en mars 2011 la Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale lancée en 2006 par le Conseil des communes et régions d’Europe. Par la signature de cette charte, les collectivités reconnaissent les principes suivants comme principes fondamentaux de leurs actions : > L’égalité des femmes et

Familles en errance

Dès 2002, la question des publics en errance a fait l'objet, d'une réflexion au seine du Service social départemental (SSD). Celle-ci s'appuie sur les constats effectués sur plusieurs années autour de l'accueil de nombreuses familles qui, du fait de leur précarité, se retrouvent dans une situation d'errance et d'instabilité telle qu'ele génère une prise en carge et un accompagnement particulièrement complexes. Deux études menées en 2002 et 2005 par le SSD et la Cellule d'études et de statistiques et du dispositif d'information (CESDI) ont mis en évidence la charge de travail générée par ces accueils et le nombre important de familles concernées. Au vu des résultats de ces études et des trava

Action sociale : du sud au nord

En 1999, l’association Asmae, ONG de solidarité internationale décide d’ouvrir des programmes en France. Ce changement de paradigme s'est opéré tout d'abord à la demande de Soeur Emmanuelle, qui de retour en France après de longues années à l'étranger découvre les situations de grande détresse et d'exclusion. Là où Soeur Emmanuelle avait côtoyé des communautés entières qui vivaient dans les bidonvilles, elle découvre à travers une expérience comme bénévole dans un accueil de jour pour SDF dans le sud de la France, des hommes et des femmes exclus, coupés de tout réseau familial et social. Son association décide alors de mener une étude pour envisager les possibles actions en France auprès des

Observatoire des violences envers les femmes, laboratoire d’innovations du conseil général de seine-

Dix ans d’expérimentations, d’analyses, de statistiques, de recherches-actions...Dix ans de résultats tangibles au service d’une idée : mieux protéger, c’est possible, et au bénéfice des victimes des violences sexistes : les femmes et les enfants. Quatre missions pour un Observatoire unique en France > Observer pour rendre visibles les violences et témoigner de leur ampleur : mieux connaître la réalité pour mieux la transformer, alerter... > Inventer des outils efficaces et innovants : expérimenter des dispositifs novateurs pour protéger les victimes > S’inspirer des législations du monde entier et partager les bonnes pratiques > Le partenariat, pour changer les mentalités, diffuser des outi

Femmes : besoins de "toit"

L’hébergement d’urgence est devenu un miroir des difficultés sociales des populations d’un ter- ritoire ou de catégories de populations. Le numéro d’urgence 115, initialement mis en place pourvenir en aide à une population qu’on imaginait limitée à celle de personnes isolées très désocialisées, a dû s’adapter aux besoins de plus en plus croissants de familles. En l’espace d’une dizaine d’années, la famille monoparentale a remplacé le grand errantdans l’imaginaire collectif, mais aussi dans la réalité du fonctionnement des dispositifs d’hébergement. En Seine-Saint-Denis, comme dans la plupart des grandes agglomérations, la diversification des profils des publics en difficultés s’est traduite

À l'affiche
Articles récents
Archives

Contactez nous :

01 41 58 61 45

© 2012 par Interlogement93

Newsletter: